Dormir avec son chat

            Aux non-initiés, précisons que dormir avec un matou n'est généralement pas une mince affaire.Le félin commence par s'installer aux pieds de son (ou de ses) maitre(s). Puis, juste lorsque l'on trouve le sommeil, il s'allonge contre vos jambes, se pelotonne fermement derrière votre dos, avant de s'installer sur le traversin et d'exprimer son profond contentement en émettant un ronronnement reconnaissant. C'est attendrissant un chat qui ronronne. A cinq centimètres de l'oreille et en pleine nuit, cela ne le reste pas longtemps.Le sommet est atteint lorsque l'animal entame une toilette méticuleuse. Il peut alors arriver que l'on empoigne le gentil félin pour l'éjecter. On gagne alors un court répit avant que monsieur ou madame chat ne se lance à la reconquête obstinée de sa cou-couche, dont on aimerait bien lui faire comprendre qu'il s'agit d'abord de la notre.Fermer la porte de sa chambre? Cela tombe sous le sens, mais il faut alors entamer une guerre d'usure avec minet qui peut gratter pendant des heures en miaulant. C'est alors pire que tout... Que dire lorsqu'il y en a plusieurs!!!!                               
      

        


Seuls les amis des chats, connaissent le luxe d'avoir une bouillote musicale recouverte de fourrure et qui ne se refroidit jamais.  Suzanne Miller.         
                                                    
   

  

Papounet et ses deux bouillotes

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site